Naturopathie : syndrome des ovaires polykystiques

Le syndrome des ovaires polykystiques et la naturopathie :

 

SOPK et naturopathie

Les causes du syndrome des ovaires polykystiques : une démarche naturopathique :

En naturopathie on cherche à connaître la cause des symptômes et non la manière de les taire pour pouvoir agir de manière plus efficace.
Et pour le syndrome des ovaires polykystiques. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les ovaires polykystiques peuvent être causés par plusieurs facteurs.

Mais principalement deux : des facteurs génétiques et environnementaux par ailleurs les recherches avancent considérablement pour ce qui est de la recherche de facteurs génétiques.
Récemment des chercheurs ont découvert que lorsque le foetus est surexposé in utero a une hormone de croissance. La surexposition de cette hormone “antimüllérienne”* engendrerait un SOPK (syndrome des ovaires polykystiques sur la descendance.

Le stress,la sédentarité, l’alimentation ainsi qu’une exposition aux xénoestrogènes peuvent avoir une cause le déséquilibre hormonale et donc l’induction d’un SOPK.

 

 

Le syndrome des ovaires polykystiques et la naturopathie

syndrome des ovaires polykystiques naturopathie

Comme pour le syndrome prémenstruel il faudra lors de la consultation faire un bilan de santé minutieux dans ce sens qui pourra nous mener au programme d’hygiène vitale sur mesure.

Il sera important d’identifier la cause et d’essayer de trouver un équilibre de vie.

Il faudra alors faire un rééquilibrage hormonal sur mesure dans un premier temps. Ce qui prend un peu de temps.

Pour la pilosité qu’elle soit faciale ou non la meilleure solution restera l’électrolyse. C’est une technique qui vise a envoyer dans le  bulbe du poil une petite décharge électrique. Pour empêcher sa repousse. Cette technique peut ou non prendre du temps.

L’alimentation sera comme d’habitude un pilier surtout qu’ici une prise de poids ou obésité peut influer sur le syndrome. Une alimentation équilibrée non exposée a des  pesticides, herbicides et fongicides sera donc privilégiée. Dans mon programme d’hygiène vitale je vais beaucoup plus loin en sélectionnant les aliments à privilégier et d’autres à éviter.

Il faudra aussi faire attention aux médicaments et aux perturbateurs endocriniens.

Se relaxer, lutter contre le stress.
J’ai souvent parfois l’impression de me répéter en ce qui le concerne mais il est vraiment délétère ici aussi.

*source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *