Fruit du Baobab, un superaliment… une douceur acidulée venue d’Afrique☆

 

Le baobab est un superaliment venu d’Afrique.
J’en ai mangé durant toute mon enfance jusqu’à aujourd’hui, c’est pour moi comme une friandise !
Un bonbon…… acidulée
Vous en parlez, m’a tenue à coeur, car elle a nombres de bienfaits et ce fait connaître dans le monde entier désormais.

Présentation :

 

Fruit du Baobab, Pain de singe ou baobab, ces différents noms parent le célèbre fruit issu de l’arbre Baobab très connu en Afrique de l’Ouest à Madagascar et en Australie
Il existe 8 espèces, une sur le continent africain, six à Madagascar et 1 en Australie.
La plus connue étant bien sur celle qui réside sur le continent africain
le Baobab (l’arbre) est pour moi l’un des arbres les plus fascinants, car difficile a daté et dont la forme, la grandeur et l’épaisseur peu variée, mais c’est l’un des plus grands au monde.
De cet arbre tout est plus ou moins utilisé en tant que médecine en Afrique de l’Ouest,
l’écorce de l’arbre, le fruit notamment sa poudre, les graines dont découle l’huile qui est d’une richesse très méconnue malheureusement.

Propriétés et bienfaits :

Ce qui enrobe les graines de baobab est une pulpe, poudre de diverses couleurs qui représente entre 14% et 28% du fruit, il a généralement une couleur qui tire vers le beige ou le jaune.

La pulpe du baobab contient une précieuse richesse en potassium magnésium et phosphore ainsi qu’en vitamine C(280mg sur 100g), deux fois plus de calcium que le lait(288mg sur 100gr) et du manganèse qui est antioxydants, cela fait de lui un aliment alcalinisant.
Des vitamines du groupe B, un peu de fer et un peu de protéines.

En moyenne, la pulpe de Baobab est composée de 40% de fibre(44gr sur 100gr) , des fibres solubles et insolubles qui vont jouer un rôle dans le transit intestinal, qui va soulagé de la constipation surtout si on en consomme plus de 20gr (qui jouera le rôle de laxatif), et la diarrhée.

C’est un super-aliment équilibrant qui de par ses fibres rééquilibre le transit intestinal.

Fabrication :

La cueillette du fruit de baobab ce fait de 2 manières : ont fait tombé les fruits de l’arbre a l’aide d’un outil, ou on le  ramasse lorsque le fruit tombe a terre.
Le fruit est alors brisé pour récupérer la pulpe.

La séparation de la pulpe et la graine peut se réaliser de deux manières :

☆ par voie sèche : on procède à un pilage de la pulpe puis un tamisage pour séparer la pulpe de la graine et des fibres rouges.

☆ par trempage : on place la pulpe dans l’eau on la laisse tremper quelques heurse, on malaxe lorsque la pulpe elle se sépare  des graines dans l’eau par le malaxage puis on tamise.

Il a un goût sucré acidulé, mais plutôt doux pas comme dans les bonbons.

Utilisation :

Le pain de singe : personnellement j’aime le manger comme tel ( attention à ne pas avaler les pépins!)

Cosmétique :

On peut utiliser la poudre pour différents usages même cosmétique, avec sa forte teneur en vitamine C
elle illumine le teint déposé en masque pendant 10 minutes

Cuisine :

Il est recommandé d’en consommer 10 gr par jour soit 4 petites cuillères ou 2 cuillères à soupe.

On l’utilise également pour en faire une boisson « Boye » qui sert généralement à la femme enceinte,  allaitante, aux nourrissons et surtout à celles qui viennent d’accoucher car très nutritive et hydratante.

Il y a d’autres recettes de desserts sénégalais tels le : « nanburr », ou, le « lara »dans lequel on utilise le baobab mélangé à de la vanille et/ou du beurre de cacahuète et ceci toujours en accompagnement avec du riz qui est sous différentes formes.

 

On peut la consommer en crème comme illustrée sur la photo ci-dessus, faire également des glaces qui sont très rafraîchissantes.

Très populaire en Australie, elle sert généralement pour les sauces, les accompagnements et cette cuisine aussi bien salé que sucré!

Où la trouver :

Inecoba

le comptoir du Baobab 

Source :  inecoba : Institut pour l’étude et la conservation du baobab et mes connaissances

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *